Collection grand public

Pourvu qu’on ait l’ivresse… (Alfred de Musset)

Regards croisés sur la littérature et la musique avec quelques incursions dans la peinture et la contre-culture américaine, la présente sélection de documents nous plonge dans un univers influencé par la consommation régulière de psychotropes (alcool, mescaline, opium, haschich). A toutes les époques, mais plus particulièrement au XIXe et XXe siècles, les créateurs et artistes ont expérimenté différentes drogues. Certains juste pour tester leurs effets ou pour stimuler la création, d’autres pour fuir un mal-être ou des douleurs physiques. Cette consommation excessive a parfois conduit à de graves dépendances, voire à une mort précoce. Qui n’a pas entendu parler des poètes maudits ou du club des hashischins ?
Cette sélection de documents est en lien avec la thématique annuelle 2018 des Manifestations culturelles de la BCUL autour de la Conscience.

 


Précédemment