Les Introuvables, n° 1

Contes à Sara, par Théophile-Alexandre Steinlen
Paris, L. Conquet, 1898
Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne, 2003
Collection « Les Introuvables », 1
ISBN : 2-88888-092-X
Epuisé

Les Contes à Sara regroupent des historiettes parues dans la revue Le Chat Noir de février 1884 à octobre 1885. Les dessins originaux de l’artiste ont été gravés sur bois par Amédée-Auguste Desmoulins. Tiré à 50 exemplaires seulement, cet album attachant met en images des situations cocasses, croquées avec précision et nervosité par la plume encore juvénile de Steinlen.

Né à Lausanne en 1859, Théophile-Alexandre Steinlen se destinait à un engagement pastoral. Après avoir étudié la théologie pendant deux années, il se tourne vers le dessin, pratiqué depuis son enfance dans la tradition familiale (son grand-père, Théophile-Christian avait enseigné cette discipline à Vevey et son père, Samuel, était peintre amateur). Formé au dessin dans une fabrique de tissus à Mulhouse, il s’établit à Paris en 1881. Outre son travail pour une maison spécialisée dans les toiles d’Alsace, il fréquente la bohème parisienne réunie à Montmartre sous l’égide du cabaret Le Chat Noir, tout juste fondé par un compatriote émigré, Rodolphe Salis. Il y côtoie des personnalités telles Jean-Louis Forain, Aristide Bruant, Toulouse-Lautrec, Félix Vallotton, Alphonse Allais ou encore Paul Verlaine. Dessinateur de presse, illustrateur, affichiste, peintre, Steinlen devient rapidement une des figures marquantes de l’art de son temps, caractérisée par son engagement social et son antimilitarisme.