Pascale Kramer, L’implacable brutalité du réveil

Lecture matinale