Gustave Roud. Correspondances électives

Gustave Roud. Correspondances électives

Visite guidée de l’exposition par José-Flore Tappy

A l’instigation du Centre de recherches sur les lettres romandes de l’Université de Lausanne et de l’Association des Amis de Gustave Roud, le Conseil d’Etat vaudois a décrété 2015 « Année Gustave Roud ».

La BCU Lausanne, partenaire du projet, s’associe à l’événement avec une exposition conçue par José-Flore Tappy, collaboratrice au CRLR et poète.

Poète de la fidélité et de la continuité, Gustave Roud a entretenu des relations électives avec des œuvres et des auteurs de nature très différente. Quel point commun entre la musique d’Alban Berg, les œuvres de Catherine Colomb, Philippe Jaccottet ou Anne Perrier ? Ou encore entre le romancier Carlo Còccioli et le poète Pierre-Albert Jourdan ? Sans doute une même quête de l’enfance et de l’innocence originelle, celle d’un monde unifié où serait abolie la séparation entre les êtres, comme celle, bien plus vertigineuse, entre morts et vivants. Attentif aux formes contemporaines, résolu à défendre des œuvres novatrices, mais fidèle au classicisme rigoureux d’une grammaire, Roud relie l’héritage à l’inquiétude de l’inconnu ; faisant de ses interlocuteurs des « alliés substantiels ».
Fil conducteur entre le paysage et les œuvres, le motif du cerisier en fleurs éclaire tel un phare mystérieux l’alchimie de ces rencontres. (J-F. Tappy)

Samedi 12 décembre, 11h, espace d’exposition, BCUL, site Riponne

En savoir plus

  • Mise en valeur documentaire

    En lien avec l’exposition, la Documentation vaudoise vous propose une sélection de jalons documentaires multimédias autour du poète. Année Gustave Roud