Alexandre Jollien | En route vers la grande santé

Alexandre Jollien | En route vers la grande santé

Conférence

«Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse.» Nietzsche
Nietzsche clôt le Gai savoir en nous interrogeant sur la grande santé. Faut-il être en pleine forme, débarrassé de tout traumatisme, de toute maladie, de tout handicap pour prétendre enfin cheminer dans la santé ? Inscrire sa vie dans une dynamique, c’est peut-être essayer de trouver la paix, la joie, le calme, au cœur même du chaos, du tragique de l’existence. Sur ce chemin, de nombreux guides nous tendent la main. Tel Chögyam Trunpga qui propose d’accueillir les aléas de la vie spirituelle à la manière d’un mécanicien qui ne juge pas la voiture cassée qu’on lui amène. Ou encore Heidegger qui nous invite à dessiner une vie loin de la dictature du « on ».
Pas à pas, chacun, où qu’il se trouve, peut progresser loin des béquilles sécuritaires et du matérialisme spirituel. Pour accéder aux mille ressources qui habitent un cœur, peut-être faut-il s’accorder le droit de déménager, de quitter le moi social perpétuellement agité pour descendre au fond du fond. Vaste chantier, vaste défi d’une vie sans pourquoi.

Alexandre Jollien, écrivain et philosophe suisse, a publié de nombreux livres qui décrivent sa quête spirituelle entre pratique du zen et méditation philosophique. Né infirme moteur cérébral, il a vécu dix-sept ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées. Il est l’auteur d’Eloge de la faiblesse, Petit traité de l’abandon et de Vivre sans pourquoi, où il mène une réflexion sur la construction de soi et la recherche de la sérénité.

Mardi 30 octobre, 19h, aula, Palais de Rumine